X FERMER

Numéro Vert : 0 800 50 00 45

Menu Prendre RDV Me rappeler Documentation

AccueilActualitésAménager un bassin au coeur de votre jardin

Aménager un bassin au coeur de votre jardin




Votre jardin est fleuri, vert, et ses grands arbres en font un joli havre de paix… mais il manque un petit quelque chose qui ajoute au bonheur d’y flâner ! Un petit point d’eau où se reflèterait le ciel et où vous pourriez laisser vagabonder vos pensées. Aménager un bassin c’est possible en respectant quelques étapes importantes.

Avant de commencer !

L’aménagement de bassins est encadré par la loi qui prévoit :
• Aucune démarche pour une emprise au sol de mois de 5 m2
• Une déclaration préalable pour une emprise entre 5 et 20 m2
• Un permis de construire pour une emprise de plus de 20 m2

Même si votre aménagement est inférieur à 5 m2, il est conseillé de se rapprocher de sa mairie pour vérifier s’il existe des législations locales particulières (emprise de monuments historiques, zone naturelle protégée…). Et si le bassin d’ornement ne relève pas des législations sur la piscine, il convient de se poser des questions sur les mesures de sécurité à mettre en place pour éviter tout risque d’accident. (Source : UNEP).

Choix d'un emplacement




Vous voulez profiter de votre plan d’eau ? Placez-le non loin de votre habitation, vous pourrez ainsi le contempler de votre terrasse (en lames Boibé®), et en profiter dès les beaux jours. Il doit être facile d’accès… prévoyez donc un réseau de jolies allées faites en Alvéostar®, elles donnent un rendu naturel à l'ensemble.




L’endroit doit être ensoleillé, mais pas trop, la chaleur favorisant la prolifération d’algues vertes. Et puis, il faut éviter de le placer sous les arbres sous peine d’être obligé d’y poser un filet anti-feuilles ou contraint à un entretien quotidien. Il ne doit pas non plus être au bas d’une pente ou dans un creux du terrain. Les eaux de ruissellement l’envahiraient, risquant de le polluer et de le dégrader rapidement. Certains végétaux à racines perforantes sont aussi à bannir. Pensez également à prendre en compte la composition du sol, car pour un bassin enterré, vous aurez à creuser sur 80 cm au minimum.

Quels principes ?

Plusieurs possibilités s’offrent à vous pour cet aménagement. Vous pouvez choisir une forme « libre » dont vous assurerez l’étanchéité avec une bâche, ou un bassin préfabriqué (dit « préformé ») que vous trouverez chez un professionnel, à poser en « hors sol » ou à creuser.

Le hors sol



On trouve de nombreux modèles de bassins « hors sol », en kit. Ils sont faciles à installer sur votre pelouse en DM Green® ou sur une terrasse en dallage ou pavage. Ils peuvent être en bois, en pierre ou en béton et de styles variés. Une version « sur mesure » répond plutôt à un besoin spécifique en surface ou en forme, et nécessite l’intervention d’un professionnel.

Le bassin « creusé »

Pour un bassin préformé, vous n’aurez qu’à creuser en respectant sa forme et les différents paliers de profondeur. Les coques proposées sont résistantes, et étanches. Par contre, pour un bassin « libre » vous devrez déterminer une forme, différents niveaux de profondeur et assurer une bonne étanchéité. Pour cela, prévoir un lit de sable bien plat au fond de votre bassin, sur lequel vous viendrez poser une protection géotextile, puis votre bâche en PVC ou EPDM (spéciale bassin). L’idéal est de prévoir une profondeur maximum de 1,50 m pour offrir aux poissons un abri digne de ce nom pendant les périodes de gel, puis de créer différents paliers pour coller aux besoins des végétaux que vous souhaitez y planter.

Des plantes



L’icône des bassins, c’est bien évidemment le nénuphar qui vous offrira ses fleurs et leur parfum tout au long de l’été. Il doit être planté au fond du bassin, tout comme le lotus, ou la pesse d’eau. Sur les berges, vous pourrez planter des iris d’eau, des renoncules, des soucis d’eau, des joncs, de la rhubarbe ornementale… Il existe une multitude de plantes aquatiques à planter au bord de l’eau ou complètement immergées, idéales pour créer un espace végétal harmonieux.

Des poissons



Poissons rouges communs et carpes koi sont les stars des bassins ! Les uns résistants et prolifiques s’adaptent facilement à ce milieu, tandis que les autres élégantes et colorées apprécient le contact de l’homme au point quelquefois de venir lui manger dans la main. Dans tous les cas, une quantité d’eau suffisante et le bon équilibre biologique de votre bassin garantiront leur bien-être. La nourriture « locale » constituée de petites larves et insectes n’est pas suffisante. Pour les maintenir en bonne santé, vous devrez prévoir l’apport d’aliments spécifiques adaptés à leurs besoins.

Pour finir, un peu de déco rendra l’endroit encore plus agréable ! Le tout est fonction du style choisi : ambiance naturelle avec quelques rochers et beaucoup de verdure, ultra moderne avec des formes rectilignes et un éclairage intégré, romantique et attenant à une petite terrasse meublée de quelques fauteuils et tables basses, ou encore japonisant avec lanterne de pierre et petit pont. Il ne vous reste plus qu’à profiter du doux bruit de l’eau, et du plaisir de contempler de votre petit coin de paradis.

Daniel moquetc'est