X FERMER

Numéro Vert : 0 800 50 00 45

Menu Prendre RDV Me rappeler Documentation

AccueilActualitésJardiner sous serre, un bon plan pour produire une nourriture saine et locale !

Jardiner sous serre, un bon plan pour produire une nourriture saine et locale !



Jardiner sous nos latitudes ne nous permet pas toujours de récolter le fruit de nos plantations. Les aléas du climat ou les attaques de nuisibles agissent sur la croissance des plantes anéantissant bien souvent nos espoirs de récolte. Pour cultiver efficacement et couper court aux inconvénients de la météo, utiliser une serre est une solution.

La serre… à quoi ça sert ?

Composée d’un châssis et d’une couverture faite de bâche ou de verre, la serre est un abri qui utilise le rayonnement du soleil pour favoriser la croissance des plantes. La température à l’intérieur est donc supérieure à celle de l’extérieur. Toutefois par grand froid il est préférable de prévoir un système de chauffage, de même, pendant les grosses chaleurs, une ventilation est nécessaire. La serre permet aux plantes de se développer dans un environnement favorable. Pour le jardinier exigeant, la serre est un équipement indispensable ! elle lui permet de réaliser ses semis à l’abris et d’anticiper ses cultures.

Toutes sortes de serres classiques... Le tunnel


La serre tunnel est la plus simple de toutes les serres. Elle se compose d’une structure en arc de cercle, recouverte le plus souvent d’une bâche plastique transparente. Idéale pour les cultures maraîchères, elle est facile à installer le long d'une allée en Alvéostar® et elle détient un bon rapport qualité/prix. Elle protège les semis et les plantes fragiles contre le vent et les écarts de température. De nombreux modèles sont proposés dans le commerce entre 5 et 25 m2 (voir plus), avec des membranes de différentes épaisseurs à adapter en fonction des besoins de protection.


Certaines enseignes proposent des versions modulables de ce type de serres. Composées d’éléments emboîtables, elles évoluent facilement en fonction des besoins du jardinier.

La serre châssis





On l’appelle aussi « mini serre ». Sorte de boîte réalisée en bois ou en verre, elle comporte une ouverture vitrée sur le dessus et peut-être facilement disposée dans un coin du jardin ou le long d’un mur avec un trottoir en Hydrostar®, le mieux étant de choisir une exposition plein sud pour profiter des rayons du soleil dès le printemps. Elle est bien souvent réservée aux semis ou boutures.

La serre en verre ou en polycarbonate

Souvent utilisée comme jardin d’hiver, voir comme véranda ou abri de piscine, la serre en verre a un réel atout esthétique. Elle prend différentes formes et peut être agrémentée de détails architecturaux raffinés permettant de l’assortir au style de la maison. Elle peut être réalisée en verre trempé, verre horticole ou polycarbonate, et dans tous les cas présente une transparence idéale, apportant aux plantes toute la luminosité et la protection nécessaires à leur croissance.

Installée au cœur du jardin ou sur une terrasse en Lames Boibé® ou en Minéralstar®, elle est bien souvent un vrai plaisir pour l’œil et s’intègre parfaitement dans son environnement.

La serre de balcon

On n’oublie pas les urbains ! Ils ont eux aussi le droit de jardiner. Les serres de balcons avec un sol en DM Green® sont donc des « mini serres », de formes et de qualité très variées. Petit châssis réservé aux cultures d’appoint, structure à étagères recouvertes d’une membrane pour accueillir les pots et jardinières, ou serre sur pied pour planter des aromates, elles apportent un peu de nature aux citadins.

Des serres innovantes et productives !

Toutes ces structures sont bien souvent utilisées à minima, c’est-à-dire, en complément de la culture réalisée en pleine terre, mais ne permettent pas à des familles de vivre en autosuffisance. Produire sa propre nourriture locale et biologique tout au long de l’année pour nourrir toute la famille ne serait pourtant pas une utopie.

La « serre du futur », mode d’emploi !

Un groupe de jeunes canadiens a conçu la « Serre du futur ». Ce concept s’apparente à celui des « Earthships », autrement dit des maisons réalisées à base de matériaux recyclés (Pneus, bouteilles de verre, canettes alu.), autonomes en énergie, et en eau. Celles-ci sont normalement équipées de serres qui permettent une autonomie en nourriture. La « serre du futur » tient plus d’une petite habitation que d’une simple serre. C’est un agencement de matériaux recyclés et naturels qui induisent un microclimat idéal pour la culture. Elle n’est pas livrée « clés en mains », mais fait l’objet d’un DVD de 75 minutes, d’un E-book et de plans très précis.



Toutes ces informations doivent, à terme, vous permettre de construire vous-même votre serre, et d’en tirer une nourriture abondante, saine et bio (laserredufutur.com).

Une serre aquaponique connectée pour une alimentation respectueuse de l’environnement.

D’autres pionniers ont inventé une serre capable de produire une alimentation saine, durable et ultra-fraîche dans un espace réduit. Les jeunes ingénieurs de « Myfood » ont mis au point une serre utilisant deux techniques combinées : l’aquaponie et la permaculture, le tout, piloté par un système d’intelligence artificielle. Les végétaux y sont produits dans des tours verticales, au-dessus des bassins de poissons qui permettent de fertiliser les cultures. Ces serres sont vendues « clés en main ». En quelques mois, le concept a évolué du fait de la simplification de la logistique, et permet désormais d’installer la serre connectée soi-même. On peut également avoir accès à un wiki collaboratif qui documente les produits, ainsi qu’à un calendrier de culture optimisée, et à un module Hiver (myfood.eu).

A l’heure où le climat change et bouscule les écosystèmes, ces serres innovantes sont peut-être l’une des clés de notre nourriture de demain. Pouvoir protéger les cultures des maladies, des nuisibles, des aléas climatiques, et favoriser leur croissance en utilisant des moyens naturels devrait permettre des récoltes abondantes et variées.

Daniel moquetc'est