X FERMER

Numéro Vert : 0 800 50 00 45

Menu Prendre RDV Me rappeler Documentation

AccueilActualitésComment assurer la survie de nos végétaux pendants les vacances ?

Comment assurer la survie de nos végétaux pendants les vacances ?


Bientôt les vacances ! Le plaisir de partir et de changer d’air peut quelquefois être un peu contrarié par le casse-tête que représente l’entretien du jardin et/ou des plantes pendant notre absence. Quelques précautions et astuces permettent heureusement de préserver la bonne santé de nos végétaux.

Anticiper


Avant toute installation de système d’arrosage ou autre mise à l’abris, une petite visite de santé s’impose. Au potager, les fruits et légumes d’été seront bientôt à maturité. Pour en profiter à votre retour, n’hésitez pas à faire un grand nettoyage et à retirer tout ce qui peut empêcher leur croissance : désherbez, taillez, binez, aérez vos plantations de manière à éviter qu’elles ne se transmettent les maladies entre elles (l’Oïdium, le Mildiou), et récoltez tout ce qui peut l’être.


Pour les tomates, vérifiez l’état des tuteurs, et de leurs fixations. Concernant les jardinières positionnées sur vos balcons recouvert de Dm green® ou terrasses en Lames Boibé®, retirez les feuilles et fleurs malades, rempotez si nécessaire, et prévoyez un paillage qui servira à maintenir l’humidité au pied des plantes. Pour les plantes d’intérieur, n’hésitez pas à les rempoter avec du bon terreau si vous jugez qu’elles sont trop à l’étroit.

Prévoir le bon emplacement

Les plantes ont besoin d’eau, mais aussi de lumière. Mais lorsque l’on parle de lumière… la modération est de mise. Si vous avez un jardin, choisissez de les mettre à l’extérieur, sous un arbre où à l’abris d’une haie, de façon à ce qu’elles soient préservées de trop de vent ou de pluie et qu’elles bénéficient d’un ensoleillement modéré. Vous pouvez également les placer sur une terrasse couverte en dallage, pavage, un préau ou une pergola. Si vous vivez en appartement, vous pouvez laisser vos plantes dans une pièce où les volets resteront ouverts, et si ce n’est pas possible pour des raisons de sécurité, pensez à la salle de bain ou au grenier qui peuvent comporter des petites fenêtres non obturées. Le balcon en Dm green® peut être une bonne idée, à condition qu’il soit bien exposé et protégé des intempéries. Faute de source de lumière naturelle, les professionnels proposent des lampes horticoles qu’il conviendra de réguler avec un programmateur pour respecter l’alternance jour/nuit nécessaire au développement de la plante.

Arroser


L’idéal lorsque l’on part en vacances, c’est d’avoir un gentil voisin ou un parent, volontaire pour arroser le jardin et les plantes d’intérieur. Si ce n’est pas possible, il faut opter pour une solution « mécanique » qui assure l’apport en eau nécessaire à la survie de nos végétaux. Dans le meilleur des cas, on choisira un système d’arrosage automatique, programmable, dont le goutte à goutte permet d’apporter à la plante exactement ce dont elle a besoin.



Cet outil, est certes performant, mais relativement coûteux. Pour les plantes d’intérieur on peut aussi opter pour des bacs à réserve d’eau, qui conviennent particulièrement aux plantes ayant de gros besoin en eau, ou pour l’eau gélifiée à action progressive en blocs, très pratique, que l’on trouve facilement dans les jardineries.

Mais dans ce domaine, le système D fonctionne très bien ! Pour assurer l’arrosage de vos plantes, vous pouvez tout simplement retourner des bouteilles pleines d’eau dont vous aurez préalablement percé le bouchon, et que vous planterez dans la terre.

Autre solution « faite maison » : l’arrosage par capillarité. Il vous suffit de placer vos plantes autour d’une réserve d’eau (Bassine, ou baignoire), et de la relier aux plantes avec des mèches de coton, des fils de laine ou des ficelles. Plusieurs précautions essentielles sont à prendre pour que ce système soit efficace. Il est important que la réserve soit placée en hauteur par rapport aux plantes. Par ailleurs, il faut que les mèches soient maintenues au fond de la réserve, et qu’elles soient suffisamment enfoncées dans la terre ou le substrat des plantes pour que les racines puissent bénéficier de l’apport en eau.

L'option "mise en pension"

Et si vous n’êtes pas persuadé de l’efficacité de ces solutions ou que vos plantes nécessitent des attentions particulières, vous pouvez mettre vos végétaux d’intérieur « en pension ». Au cas où personne de votre entourage ne puisse les accueillir, il est toujours possible de vous connecter sur le site « jaimemesplantes.fr » qui propose de trouver un « plant-sitter » aux
petits soins pour ses pensionnaires, et au plus près de chez vous (à partir de 1,99 €/jour).

Petits outils faits maison, astuces de jardinier ou solution plus élaborée, tous ces moyens sont bons pour permettre à vos plantes de se passer de vous pendant les quelques semaines de vos vacances. Vous pouvez donc partir tranquille.

Daniel moquetc'est