X FERMER

Numéro Vert : 0 800 50 00 45

Menu Prendre RDV Me rappeler Documentation

AccueilActualitésUn jardin accueillant pour les oiseaux pendant l'hiver !

Un jardin accueillant pour les oiseaux pendant l'hiver !

Dans nos campagnes ou dans les parcs aux abords de nos villes, le printemps et l’été ne se conçoivent pas sans le chant des oiseaux. Dès le lever du soleil, c’est bien souvent un vrai concert qui accompagne le début de notre journée. Mais avec l’arrivée des premiers froids nos petits chanteurs se dispersent. Certains migrateurs s’envolent pour des contrées lointaines, tandis que d’autres viennent hiverner chez nous et rejoignent les sédentaires. Ces derniers devront affronter le froid de l’hiver et le manque de nourriture.

Qui sont-ils ?

De nombreuses espèces vivent l’hiver dans nos jardins sur nos allées en Hydrostar et nos parcs. C’est le cas des mésanges, moineaux, pies, tourterelles, pigeons, roitelets, pinsons, rouges-gorges… et bien d’autres encore, puisqu’en moyenne, on peut observer régulièrement 15 à 20 espèces au cours de l’année dans un jardin (source : lestrem-nature.org).

Pourquoi les nourrir en hiver ?

Malgré leur plumage qui est un bon isolant, les oiseaux subissent une déperdition de chaleur et ont besoin d’emmagasiner des calories pour survivre. Leur nourriture habituelle, composée de larves, de baies et de graines, diminue, et les jours qui raccourcissent en cette période hivernale leur laissent peu de temps pour s’alimenter. Une mésange peut par exemple, perdre 10 % de son poids en une seule nuit (Source : consoglobe.com).

Avec quoi les nourrir ?

Ce qui vient à l’esprit quand on parle de nourrir les oiseaux, ce sont les graines. Effectivement, elles leur sont indispensables, mais n’importe quelle graine ne convient pas à n’importe quelle espèce d’oiseaux. Maïs, millet, pavot, avoine, chanvre… un petit tour dans une boutique ou sur un site spécialisé, vous permettra de recueillir les bonnes informations. On peut aussi leur donner des fruits (Pommes, poires, noix de coco) des croûtes de fromages, des restes de pommes-de-terre, pâtes ou riz cuits.

Mais le plus important l’hiver, ce sont les aliments riches en graisse, qui vont leur permettre de se recharger en énergie. Cette nourriture peut être achetée prête à consommer ou « faite maison ». Il vous suffit de récupérer du saindoux, du beurre ou de la margarine que vous mélangerez avec des graines de tournesol ou des cacahuètes concassées nature, et des fruits secs (amandes, noix, noisettes) et de confectionner des pains ou des boules que vous mettrez ensuite à leur disposition sur des supports appropriés.

Les mangeoires :

Dès l’automne vous pouvez commencer à installer les postes de nourrissage : suspendus aux arbres dans des endroits tranquilles à l’écart des allées en Stardraine® rouge, aux poutres de la couverture de terrasse en pavage ou en Boibé®, à la rambarde de votre balcon, ou tout simplement posés sur le bord de votre fenêtre. Les professionnels proposent des accessoires adaptés : des mangeoires à graines (ou silos à graines), mangeoires de fenêtre pour beurre ou saindoux, des distributeurs de boules de graisse, des kits de nourrissage. Tous ces accessoires peuvent aussi être confectionnés “maison” avec des matériaux de récupération : bouteilles plastiques, briques de jus de fruits ou de lait, planches de bois, petits bocaux… de nombreux tutoriels sont disponibles sur le web, et permettent de fabriquer des objets utiles et personnalisés.

Les nichoirs :

Le nichoir quant à lui, a un vrai rôle dans la préservation des espèces. En effet, les sites de nidification se font rares pour certains oiseaux. Il leur est donc une aide précieuse. Même si toutes les fantaisies sont permises pour ces petites maisons d’oiseaux, certaines règles de dimensions sont quand même à respecter. Le nichoir doit être suffisamment spacieux et comporter un trou d’envol assez grand pour permettre à l’oiseau de s’y glisser, il faut également prévoir quelques trous d’aération pour évacuer l’humidité. Si vous utilisez du bois pour le fabriquer, il est conseillé d’utiliser une essence suffisamment résistante aux intempéries pour assurer la protection des couvées, et solide pour la longévité du nichoir.

Les abreuvoirs :

N’oublions pas que les oiseaux ont besoin d’eau. Pour cela, il est important de leur aménager un abreuvoir pour qu’ils puissent y boire et s’y baigner (Attention ! En hiver, il faut prévoir d’y mettre plutôt de l’eau tiède !). Ces mangeoires, abreuvoirs, nichoirs sont à disposer en hauteur pour certaines espèces et au sol pour d’autres. Pour leur permettre de boire et s’alimenter en toute tranquillité, pensez à installer ces postes de nourrissage hors de portée des prédateurs (notamment des chats).

Jusqu'à quand ?

Nos amis les volatiles ont besoin que l’on prenne soin d’eux tout au long de l’hiver. Dès l’arrivée de la belle saison, il faut cependant arrêter ce nourrissage afin que les oiseaux ne soient pas dépendants et repartent d’eux-mêmes chercher leur nourriture. Et même s’il ne trouvent plus de nourriture au sein de votre jardin, ils y reviendrons peut-être toute l’année pour vous débarrasser des insectes qui parasitent vos cultures, comme pour vous remercier de ce que vous aurez fait pour eux durant l’hiver !

Daniel moquetc'est