X FERMER

Numéro Vert : 0 800 50 00 45

AccueilActualitésRécupérer l'eau de pluie : un bon geste pour la planète

Récupérer l'eau de pluie : un bon geste pour la planète

On le sait, l’eau est une ressource précieuse inégalement répartie sur la planète. Entre pollution, changements climatiques, usage abusif, elle pourrait bien un jour nous manquer. Sans eau, pas de vie possible !  Chacun de nous peut faire un geste pour ne pas la gaspiller, et en même temps faire des économies sur sa facture. Parmi les astuces à mettre en place (comme, équiper vos robinets d’économiseurs, contrôler le débit de la chasse d’eau, laver votre voiture avec des produits « sans eau »… ), la récupération des eaux de pluie est une solution particulièrement efficace.

Pour quel usage ?


L’utilisation de l’eau de pluie est réglementée. Elle peut être utilisée pour un usage domestique, comme l’évacuation des eaux de WC, le nettoyage des sols, l’arrosage du jardin ou le nettoyage de la voiture, mais ne doit pas être consommée dans l’alimentation.  Notons également que vous ne serez pas autorisé à utiliser de l’eau de pluie à l’intérieur de votre domicile si celle-ci provient d’un toit contenant de l’amiante-ciment ou du plomb.

Obligation de déclaration et d’entretien

L’eau de pluie peut être stockée dans une cuve hors-sol ou enterrée. Si votre installation est raccordée au réseau d’assainissement collectif, une déclaration d’usage auprès de votre mairie (service assainissement) est obligatoire, et entrainera le paiement d’une redevance.
En cas d’utilisation de l’eau de pluie à l’intérieur de votre habitation, vous devez entretenir votre installation : vérifier la propreté, l’absence de connexion entre le réseau destiné à la consommation humaine et celui de distribution des eaux de pluies. Ces données doivent faire l’objet d’un suivi annuel, et être consignées sur un carnet d’entretien.

Vous devez également apposer sur vos systèmes de récupération, une plaque indiquant que l’eau n’est pas potable. Votre installation peut faire l’objet d’un contrôle de la part d’un agent du service des eaux de votre Mairie. Si les prescriptions d’usage ne sont pas respectées, elle risque d’être purement et simplement fermée. Dans tous les cas, il est conseillé de faire appel à un professionnel, de préférence titulaire d’un label « Qualipluie » (marque collective appartenant à la Chambre Nationale des Artisans des travaux publics, des paysagistes et des activités annexes) qui pourra prendre en charge la totalité de votre projet, du diagnostic, aux formalités nécessaires à la conformité de votre système.

La cuve enterrée


Avant de faire installer une cuve enterrée, quelques savants calculs sont nécessaires : comment voulez-vous utiliser ces eaux de récupération, et quels sont vos besoins ? Où pouvez-vous l’enterrer et quelles sont les charges qu’elle pourra supporter ? Les réponses à ces questions détermineront la capacité de votre cuve et les systèmes qui seront nécessaires à son utilisation. Cette solution nécessite de faire intervenir un professionnel.

Plus simplement…

Si vous êtes jardinier, votre cuve de récupération des eaux de pluie a surtout vocation à arroser vos plantations pendant l’été. Dans ce cas, une simple cuve hors sol suffit et elle peut être facilement installée. Quelques précautions sont nécessaires à son bon fonctionnement. Pour éviter l’accumulation de débris végétaux, prévoyez des grilles de protection sur vos gouttières, et vérifiez que votre installation soit équipée d’un trop plein pour éviter les débordements. Pensez aussi à couvrir votre cuve : votre eau sera plus pure (moins d’insectes, moins de formation d’algues ou de micro-organismes). Vos plantes apprécieront la qualité de cette eau non chlorée, peu minéralisée et légèrement acide.

Esthétiquement ?


Vous possédez une jolie maison avec terrasse (lames Boibé® ou dallage sur plots), et y installer une cuve de récupération des eaux de pluie aérienne ne semble pas évident : vous souhaitez que cette cuve soit jolie, voire assortie avec vos poteries ou au style architectural de votre habitation… c’est possible ! Les professionnels se sont penchés sur la question et ont conçu des récupérateurs de toutes formes et toutes matières, faciles à mettre en place.

Les récupérateurs d’eau de pluie sont maintenant des éléments décoratifs et peuvent même ajouter à la beauté du lieu : des versions « poteries géantes » imitent  le béton, le bois ou la terre cuite, et se déclinent dans des styles zen, amphore, design, colonne romaine. Et si vous souhaitez que votre réservoir prenne le moins de place possible, il existe en version ultra « slim »  imitation pierre naturelle ou bois, qui peut se fondre totalement dans le décor. Petit récupérateur ou grande cuve enterrée, le geste est essentiel : récupérer les eaux de pluie permet d’économiser celles du robinet et peut faire considérablement diminuer notre facture. Et dans tous les cas, n’oubliez pas que pour préserver les réserves en eau, chaque geste compte. Utilisez des revêtements drainants pour vos allées et vos cours (Stardraine® rouge, noir ou gris, Alvéostar®). Ils laissent passer l’eau ce qui permet de recharger les nappes phréatiques.

Sources et  photos : Graf  et Garantia (systèmes de récupération des eaux de pluie)

Daniel moquetc'est